Castelnaudary. La fibre optique arrive sur l’ouest audois

  • Régis Banquet, président du Syaden.

Régis Banquet, président du Syaden.
Publié le  , mis à jour 

Deux ans d’études et enfin la concrétisation

Le lancement de ce chantier, c’était il y a deux ans, le temps des études à faire pour le passage de ces fameux câbles. «La plupart du temps, on essaie de passer dans les fourreaux existants et quand ce n’est pas possible, c’est en façade sous les génoises, ce qui nécessite des autorisations et prend du temps. Aujourd’hui, nous en sommes à la concrétisation, on voit les entreprises sur le terrain»

Et d’indiquer que «d’ici la fin de l’année, ce sont quelque 3 500 foyers qui seront desservis mais desservis ne veut pas dire connectés. Il existe, en effet, un délai administratif incompressible de six mois avant que les fournisseurs d’accès puissent proposer des offres». Il faut savoir que si l’on a, sur le réseau quatre opérateurs – Orange, Bouygues, SFR ou Free… il en existe en fait plus de 200 en France. D’ici la fin de l’année, le Syaden espère bien avoir livré 15 000 prises sur le département dont 7 000 à 8 000 abonnés potentiels ; 1000, 2 000 sur Castelnaudary.

Une technologie alternative

Avant fin 2021, près de 200 communes audoises devraient être fibrées. En attendant, pour celles qui ne seraient pas éligibles pour le moment le Syaden a prévu une technologie alternative. Une petite antenne, une box et l’on dispose ainsi de 30 à 40 Mégabits, «ce qui est largement suffisant pour couvrir les usages actuels», précise M. ; Banquet soulignant que pour les relais en amont, on s’appuiera sur les relais de téléphonie mobile. «C’est l’entreprise toulousaine Alsatis qui est en charge de cela. Nous avons l’obligation d’amener le très haut débit dans toutes les communes avant 2021. Dans un an, deux tiers en seront pourvus et le tiers restant dans les six mois suivant».

Si le Syaden porte le projet, il a confié la commercialisation à Emeraude, filiale de la société Altitude infrastructure. Il est, en revanche, propriétaire du RIP, réseau d’initiative public. «Le combat de demain, des collectivités, c’est la propriété des données. Il faut que celles-ci soient mises au service des citoyens. il y a énormément d’applications».

Un projet de 130, 140 M€ sur l’Aude

C’est un projet de 130 à 140 M€. Aujourd’hui, on a dépensé 40 M€ et pour le moment, seules les communautés de communes, le Département et Syaden ont payé. On attend les subventions de l’Etat qui doivent s’élever à 42 M€. Pour l’instant on n’a rien vu venir, seuls les Audois ont payé.

Voyage au cœur des réseaux avec Orange

Nous sommes ici, au cœur de Carcassonne, dans le saint des saints, le lieu hautement stratégique d’Orange dans le chef-lieu audois qui abrite les réseaux de fibre alimentant les abonnés – particuliers et entreprises ainsi que les relais 4G de tout le territoire. «Orange a une politique d’aménagement numérique du territoire très volontariste», relève Thierry Alignan, délégué régional . Il explique que le réseau de fibre optique va être développé en France, à 70 % par Orange. «Indoor dans les maisons, dans les voitures, il faut que ça marche soit par le réseau filaire, soit par le réseau mobile, dans les territoires urbains comme dans les territoires ruraux».

165 salariés dans l’Aude, 1 100 emplois soutenus

Et de rappeler le souhait du gouvernement pour un accès à du 8 mégabits pour tous à l’horizon 2020, et à 30 mégabits, en 2022. «Pour mener à bien ces enjeux au niveau du département, nous avons 165 personnes qui travaillent dans l’Aude et derrière 1 100 emplois soutenus de sous-traitants, salariés consommateurs». Et de souligner par ailleurs : «Il faut savoir qu’il va falloir 10 à 15 ans pour déployer le réseau fibre quand il en a fallu 40, 50 pour le réseau cuivre, 90 pour celui électrique».

Zones AMII et RIP

Des enjeux forts et des échéances pour le fournisseur d’accès qui, à l’horizon 2022, doit avoir raccordé en France, toutes les agglomérations, «les zones moyennement denses, zones AMII, (appel à manifestation d’intention d’investissement), les zones denses étant au nombre de deux pour l’Occitanie : Toulouse et Montpellier». La zone AMMI dans l’Aude, ce sont 29 communes dans le Narbonnais, 23 dans le Carcassonnais, soit au total 52 qu’Orange va fibrer avant 2022, ce qui représente quelques 150 000 logements sur les 260 000 que compte le département, – Déjà 36 000 abonnés peuvent avoir, voire ont même déjà souscrit à une offre fibre. Le Syaden va gérer les 110 000 logements restants, c’est en effet le Département qui va déployer le réseau dans le rural, c’est le RIP, réseau départemental d’initiative publique. «Orange a signé un accord pour pouvoir se raccorder au RIP et pourra vendre ses offres et services dans l’Aude que ce soit en zone rurale ou urbaine».

La 4G

Une autre ambition d’Orange, c’est de déployer la 4G sur tous ses équipements et relais d’ici 2 020 et de résorber les zones blanches d’ici2 022. Une autre bonne nouvelle pour notre territoire.

«Un enjeu majeur pour le territoire» parole d’élu

«L’accès au service à internet en très haut débit est un enjeu majeur pour l’ensemble des territoires», relève Philippe Greffier, président de la communauté de communes Castelnaudary Lauragais audois qui rappelle que «dans l’Aude, le conseil départemental a impulsé une stratégie globale publique prenant acte du fait que les opérateurs n’investissent que dans les cœurs des agglomérations. Sur notre territoire intercommunal nous avons identifié des enjeux forts en termes de santé, de formation et de développement économique ce qui nous a permis de définir une action en plusieurs temps». Et d’expliquer : «Nous avons ainsi décidé d’apporter la fibre optique aux communes au sein desquelles se trouvent des centres de formation, un hôpital ou des entreprises d’au moins 25 salariés». L’occasion pour l’élu de rappeler que le chantier représente 14 millions d’euros d’investissement au total pour lesquels la communauté de communes de l’ouest audois apporte 1,9 million d’euros. Les travaux sont en cours ils concernent une première liste de 11 communes : Castelnaudary, Saint-Martin-Lalande, Lasbordes, Fendeille, Villeneuve-la-Comptal, Saint-Papoul, Peyrens, Mas-Saintes-Puelles, Labastide-d’Anjou, Salles-sur-l’Hers, Souilhanels , auxquelles ont été rajoutées pour des raisons techniques les communes de Souilhe, Soupex, et de la Pomarède.

«Bien entendu, dans ces communes, ce sont tous les foyers qui pourront avoir accès au service. D’ici la fin de l’année un tiers des prises internet devraient être livrées et la mise en service sur l’ensemble des communes s’étalera sur les 18 à 24 mois à venir. D’un autre côté la technique visant à augmenter le débit des équipements a pu d’ores et déjà être mise en œuvre sur la commune de Villemagne. Enfin une technologie nouvelle la 4G LTE qui permet un accès haut débit par voie hertzienne en installant des équipements sur les pylônes de téléphonie mobile, va permettre de compléter la couverture de l’ensemble du territoire. Une première expérimentation devrait concerner la commune des Casses dans les prochains mois.

Ainsi à l’horizon de 2 à 3 ans l’ensemble des habitants, des entreprises des artisans et des services de notre communauté de communes auront un accès facilité à internet très haut débit. C’est un enjeu fort en termes de développement économique, mais aussi d’accès à la santé, de formation en même temps que de prise en compte environnementale -en limitant les déplacements avec des solutions de télétravail et d’espaces de coworking, et plus généralement de qualité de vie et d’attractivité de notre territoire. C’est la raison pour laquelle notre communauté de communes a décidé d’investir fortement dans ce domaine».

Dossier réalisé par Gladys Kichkoff

Journées du patrimoine : ces trésors cachés à découvrir dans les églises du Lauragais

Plusieurs églises du Lauragais ouvrent leurs portes au public pour les Journées du patrimoine, les 21 et 22 septembre. L’occasion d’y découvrir de véritables petits trésors…

L'église Sainte-Appolonie à Aurin.
L’église Sainte-Appolonie à Aurin.

Fresques, orgues, vitraux, tableaux… Les églises du Lauragais font partie des édifices abritant quelques-uns des plus remarquables éléments patrimoniaux. Et c’est donc tout naturellement que la plupart ouvriront leurs portes au public, samedi 21 et dimanche 22 septembre 2019, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine.

L’ensemble paroissial de Revel – Caraman participera à ce week-end en ouvrant plusieurs de ses églises comme à Lanta où il sera possible de visiter l’église du village et celles de Saint-Sernin et Saint-Anatoly, le dimanche de 10 h à 12 h et de 14 h à 16 h.

Dans les églises de Bourg-Saint-BernardAuriac-sur-VendinelleSaint-Julia et Saint-Félix-Lauragais, des objets et vêtements liturgiques seront présentés. À Revel, les visiteurs qui entreront dans l’église Notre-Dame-des-Grâces pourront découvrir des impressions sur étoffe.

Lire aussi : Journées du patrimoine en Lauragais. Des balades pour tout savoir sur le canal du Midi et le Pastel

Des concerts programmés dans certaines églises

Dans la collégiale de Saint-Félix-Lauragais, qui vient de rouvrir après une année de travaux de restauration du chœur, une présentation de l’orgue de Rabiny, agrémentée d’un petit concert, est également prévue les samedi et dimanche à 16 h.

Lire aussi : Patrimoine en Lauragais : Déodat de Séverac, célèbre musicien et compositeur de Saint-Félix

Un concert mêlant orgue et violon est aussi programmé le dimanche à 17 h 30 dans l’église de Castanet-Tolosan qui ouvrira ses portes au public de 14 h à 17 h avec visites commentées et explications du fonctionnement de l’orgue.

Musique et patrimoine se mêleront également à Saint-Michel-de-Lanes. L’historien Henri Pradalier offrira tout d’abord une visite guidée du village et de l’église le samedi à 14 h 30. Un concert classique sera ensuite donné à 16 h, en l’église, par l’orchestre de chambre La Corde à Mi et la mezzo Marie-France Calmels (entrée libre au profit de la rénovation de l’orgue).

De nombreuses fresques à découvrir

À Saussens, le sanctuaire Notre-Dame-de-Saussens – réunissant l’église Sainte-Marie et la fontaine miraculeuse du vallon de Isoule – pourra être visité le samedi de 10 h à 18 h.

Lire aussi : [Patrimoine] Après sa restauration, la fontaine d’En Canas s’offre une nouvelle vie à Saussens

À cette occasion, les membres de l’association pour la sauvegarde du sanctuaire Notre-Dame-de-Saussens présenteront les statues restaurées en couleur ainsi que les fresques murales peintes à l’origine par Régis Vialaret en 1954. Ils retraceront par ailleurs l’historique des miracles de la fontaine du vallon de Isoule.

Lire aussi : Patrimoine : les fresques du peintre catalan François Bernadi dans les églises du Lauragais

Le samedi de 14 h à 18 h, l’église de Sainte-Apollonie à Aurin, classée monument historique grâce à ses peintures, ouvrira elle aussi ses portes au public. À Montgiscard, des visites sont prévues dans la chapelle Notre-Dame-de-Roqueville (le samedi après-midi) et à l’église Saint-André (le dimanche de 10 h à 12 h). Ces trois édifices ont pour point commun d’abriter des fresques du peintre catalan François Bernadi.

Lire aussi : Sainte-Apollonie : un pèlerinage annuel de la sainte aux maux de dents dans le Lauragais

Âgé de 97 ans, ce dernier devait venir commenter les visites organisées à Aurin et Montgiscard mais a été obligé d’annuler sa venue en début de semaine. Notons par ailleurs, que le samedi vers 17 h, il sera possible de monter au premier étage du clocher de la chapelle Notre-Dame-de-Roqueville pour profiter d’une vue panoramique sur le Lauragais.

Lire aussi : [Patrimoine en Lauragais] Montgiscard : la chapelle Notre-Dame de Roqueville, haut lieu de culte

Des portes de Toulouse au Lauragais audois…

Aux quatre coins, de nombreuses autres églises du Lauragais ouvriront également leurs portes à l’occasion du week-end. Ce sera le cas à Clermont-le-Fort (le dimanche de 14 h 30 à 18 h), à Noueilles (le dimanche de 15 h à 18 h) et à Pompertuzat (le samedi de 14 h à 17 h).

Lire aussi : Patrimoine en Lauragais : ces maîtres verriers et vitraillistes d’hier et d’aujourd’hui

À Villeneuve-la-Comptal, la chapelle Saint-Christol sera accessible de 9 h à 18 h. À Labordes, les visiteurs pourront profiter de l’ouverture exceptionnelle de la salle d’exposition des objets anciens de l’église (le dimanche de 14 h à 18 h).

À Castelnaudary, il sera possible d’admirer l’intérieur de la chapelle Notre Dame de Pitié avec son ensemble de 10 panneaux en bois sculptés du XVIII° siècle sur la Passion du Christ (dimanche de 10 h 30 à 11 h – sur réservation au 04 68 23 05 73).

Lire aussi : Patrimoine en lauragais : Jean-Paul Laurens, peintre flamboyant originaire de Fourquevaux

À Villasavary, une visite de la chapelle de Besplas sera au programme le samedi de 10 h à 12 h puis de 15 h à 18 h. L’église de Belpech sera également ouverte au public les samedi et dimanche de 9 h à 18 h.

Des animations dans les abbayes de Sorèze et Saint-Papoul

Enfin, les abbayes de Saint-Papoul et de Sorèze s’imposeront comme des passages incontournables lors de ce week-end des Journées européennes du patrimoine.

Lire aussi : Patrimoine en Lauragais : Sorèze, une abbaye bénédictine, une école royale, un musée…

À Saint-Papoul, une visite libre et gratuite sera proposée le samedi de 10 h à 12 h et un concert mêlant hautbois et cor avec le quintette Ecir est programmé le dimanche de 18 h à 19 h 30 (tarifs de 8 à 10 €).

Lire aussi : Patrimoine en Lauragais : Saint-Papoul, une abbaye bénédictine riche en trésors architecturaux

En ce qui concerne l’abbaye-école de Sorèze, elle sera ouverte tout le week-end avec accès gratuit pour le public qui profitera de nombreuses animations autour du thème des sucreries mais aussi d’une démonstration de tissage sur le métier à tisser exposé dans le Musée Dom Robert. Celle-ci sera assurée par une lissière d’Aubusson en visite dans le Lauragais pour l’occasion.

Visite du clocher et musique sacrée à Auriac-sur-Vendinelle
À Auriac-sur-Vendinelle, une visite du clocher donjon bourdon sera proposée le samedi à 15 h 30 par l’association l’Arc-en-ciel auriacais, en partenariat avec la mairie. Il s’agit de l’un des rares clochers du secteur accessible à la visite. Les visiteurs devront pour cela grimper une centaine de marches afin de parvenir jusqu’au chemin de ronde, haut de 35 m, qui permet d’admirer un panorama exceptionnel ! Les deux salles bien aménagées par la mairie permettront de découvrir une exposition éclectique, dotée de chemin de croix, de statues et de photos. Enfin, Josette Pedrero, artiste lyrique, interprétera avec sa belle voix de soprano deux chants de musiques sacrées dans l’une des salles du donjon « dite du Seigneur ». Cette visite accompagnée par le son des bourdons se clôturera par un passage dans l’ancienne prison et la salle des cloches. Inscriptions au 05 61 83 11 12.

https://actu.fr/loisirs-culture/journees-patrimoine-tresors-caches-decouvrir-dans-eglises-lauragais_27326232.html

Castelnaudary. dans les villages

  • Le moulin à vent de Villeneuve-la-Comptal. Le château de Belflou. Le retable de l'église Saint-Christophe, à Lasbordes. L'abbaye de Saint-Papoul.

Le moulin à vent de Villeneuve-la-Comptal. Le château de Belflou. Le retable de l’église Saint-Christophe, à Lasbordes. L’abbaye de Saint-Papoul.
Publié le  , mis à jour 

Villeneuve-la-Comptal moulin à vent : visite commentée samedi et dimanche 22 par les personnes qui ont participé à la rénovation qui s’est étalée de 1981 à 1995. L’ancien moulin est devenu une éolienne dans un corps de bâtiment traditionnel. Le moulin produit de l’électricité grâce à un système de mécanique et d’électronique. Samedi 21 et dimanche 22 septembre : projection à la salle des fêtes du village d’une vidéo diaporama expliquant et retraçant la transformation du moulin en éolienne. Organisateur : Les Amis du Moulin de Villeneuve-la-Comptal, contact : 07 69 90 19 51.

Montferrand : visite commentée du site archéologique de Peyre Clouque (point de départ), exposition stèles discoïdales, partages des eaux, phare aéropostal, samedi 21 et dimanche 22 de 14 h 30 à 18 heures contact : 06 37 20 35 85, organisateur : Régis Quinta Montferrand.

Labécède-Lauragais : maison d’antan, quotidien d’une famille labécédoise d’autrefois, visite dimanche 22 de 15 heures à 18 heures Organisateur : Labécède-Lauragais, renseignement : 06 82 80 16 01.

Château de Belflou : visite du château samedi 21 et dimanche 22 de 14 heures à 16 heures Organisateur : Belflou. Renseignement : 06 50 61 48 44.

Laurabuc visite libre du calvaire samedi 21 et dimanche 22 toute la journée. Organisateur Laurabuc, contact : 04 68 23 15 11.

Lasbordes Visite libre de l’église de Saint-Christophe, dimanche 22 de 14 heures à 18 heures Ouverture de l’exposition d’objets anciens au 1er étage de l’ancienne cave coopérative. Organisateur : Lasbordes, contact 06 85 85 59 68

St Papoul visite libre de l’abbaye samedi et dimanche, 10 heures à 12 heures et 14 heures à 17 heures Concert quintette instruments à vent, dimanche 22 à 18 heures (10 € plein tarif, 8 € tarif réduit). Organisateur : St Papoul, contact 04 68 94 97 75

Les Crozes :

Le Castelet des Crozes samedi 28 et dimanche 29 septembre 10 heures à 18 heures : visite des jardins : terrasse, jardin à la française du XVIII, orangeraie, chambre de fraîcheur. Organisateur : Claude Heilles.

Église Ste Germaine des Crozes : ouverture samedi 21 de 10 heures à 12 heures et 14 heures à 17 heures Dimanche 22 : 10 heures à 12 heures et 14 heures à 17 heures Exposition des habits sacerdotaux en présence des Reliques de Sainte Germaine de Pibrac

https://www.ladepeche.fr/2019/09/20/dans-les-villages,8425890.php

Philippe Greffier : « Nous avons toutes les cartes en main »

Vœux. La cérémonie des vœux à la CdC s’est tenue à Villeneuve-La-Comptal.

C’est au son des percussions brésiliennes d’une batucada que la traditionnelle cérémonie des vœux de la communauté de communes Castelnaudary Lauragais Audois (CCCLA) s’est ouverte, mercredi soir, dans la salle des fêtes de Villeneuve-la-Comptal. Une surprise concoctée par l’école de musique intercommunale dirigée par Albert Todo, et une façon de rappeler que l’élargissement des enseignements musicaux à tous les élèves de toutes les écoles du territoire figura, en son temps, parmi les premières actions de la communauté.

énergie positive

Autre symbole, le choix du lieu pour cette cérémonie : Villeneuve-la-Comptal, un signe amical adressé à la nouvelle équipe municipale en place depuis les élections de juin dernier. Le maire Hervé Antoine, en introduction, s’est défini lui-même comme « un militant de la cause intercommunale », soulignant l’importance d’un collectif communautaire dynamique pour les 43 communes du territoire (26 000 habitants), dont la sienne, où l’arrivée de la fibre optique, notamment, est très attendue, à la fois par la population et par les entreprises.

Le président Philippe Greffier, salua à son tour la solidarité, l’implication, le dynamisme et l’esprit communautaire qui animent l’ensemble des membres et agents de la CCCLA « dans une même énergie positive », avant de revenir sur une année 2018 particulièrement chargée, et les enjeux d’importance pour les années à venir.

Des secteurs clés

Tourisme. L’aménagement du grand bassin et du port est achevé, 10 000 plaisanciers ont fréquenté l’office fluvial.

Économie. La construction de la Socamil, plate-forme logistique du mouvement Leclerc, est largement engagée au Parc régional d’activités Nicolas-Appert, en bordure d’autoroute. 40 recrutements sont en cours dans le bassin chaurien, qui viennent s’ajouter aux autres emplois créés durant le chantier et pour l’exploitation ; 150 M€ ont été investis, on attend 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel. Des conséquences considérables pour l’’emploi et la dynamique économique.

Le label « Territoire d’industrie », attribué par le ministère del’Industrie fin 2018, permettra de disposer de moyens financiers nouveaux pour les chefs d’entreprise et la collectivité, dans la formation et l’innovation, notamment.

Eau et assainissement. Gros dossier de l’année 2018, les compétences de la communauté ont été mises en œuvre.

Solidarité. Les actions en direction des plus fragiles menées par le CIAS seront poursuivies en 2019 : service à domicile, transport à la demande, Pass’Santé, « Ma commune, ma mutuelle ».

Les actions pour un service public de qualité et de proximité seront renforcées, et les échanges avec les communes et les usagers approfondis.

Fibre optique. Son arrivée dans les communes sera complétée à moyen terme par le déploiement de la LTE 4G, pour une couverture complète du territoire communal pour l’accès à internet en haut débit.

Environnement. Labellisé « Territoire à énergie positive pour la croissance verte », Castelnaudary Lauragais Audois poursuivra ses actions de développement des énergies renouvelables, de protection de l’environnement, et d’aide à la commercialisation des productions locales.

« Notre territoire est riche de sa diversité, riche en talents, en initiatives, en savoir-faire, nous avons toutes les cartes en main pour poursuivre cette belle dynamique et la mettre au service de l’ensemble de ses habitants », assure Philippe greffier.

Pascal CHARRAS