Cumiès 1900, domaine de La Mans

CUMIES (84 habitants). Canton de Salles-sur l’Hers, Arrondissement de Castelnaudary (Aude).

Altitude : 240 mètres.

MOYENS DE TRANSPORT : Station du Tramway à vapeur de l’Aude, ligne de Castelnaudary à Belpech, gare de Cumiès-et-Payra à 3 kil.

DISTANCES de Salles sur l’Hers, 6 kil.. – de Castelnaudary, 11kil.

FÉTE LOCALE : A 14 Septembre.

Cumies1

Gourvielle est composée de diverses exploitations rurales disséminées sur son territoire, a pour centre l’ancien Château seigneurial et l’Église, bâtis sur un mamelon. Quelques bâtiments ruraux, dépendant du domaine de La Mans, et une habitation particulière se trouvent à proximité du Château.

Cumies2CUMIÉS est situé au milieu de la vallée de la Ganguise, dans le massif de la Piège, en Lauragais. La route, de la gare à Cumiès, traverse des bois de chênes; elle est bordée de hauts peupliers à l’arrivée. Cumiès n’est pas un village proprement dit. On y compte : Le hameau de Saury ; les domaines de : Milhas, où se trouve une ancienne église ruinée (Mr Brunel). – La Tuilerie (Mr Bataille) – Les Broutx (Mr Bels) – Missare. – Cayrol. – La Mans (Mr Carrère).
Produits : Blé, fourrages, céréales, bois de chauffage.
Les enfants vont à l’école à Molleville; c’est le curé de ce village qui dessert l’église de Cumiès.
Le Château, d’origine ancienne, a été restauré et transformé au commencement du XIXe siècle. est entouré d’un grand parc, avec terrasse, garni de bosquets et de beaux arbres : pins, tilleuls, frênes, etc… Le Donjon flanque l’angle Nord-Ouest. L’entrée est précédée d’une cour fermée par un mur élevé, sur lequel on remarque, du côté de l’église, d’anciennes ouvertures à plein cintre murées. Sur le linteau des portes, à l’intérieur de la cour, sont sculptés deux lions. Sur une porte on lit la date 1827, sur l’autre Berquier. C’est le nom de l’auteur de ces sculptures; il était tailleur de pierre à Montauriol. On voit sur deux maisons de ce virage des motifs semblables.
L’Église, de style gothique, est l’ancienne chapelle du Château avec lequel elle communique par une porte ogivale visible dans la cour. Chaire en bois sculptée d’intéressants motifs gothiques encadrant un blason gravé d’une croix, surmontée de trois fleurs de lys. Un cep de vigne entoure le blason.
Sur une maison près l’Église on lit la date 1758. Une autre maison, au Sud, est datée de 1789.

Publicités