« Psychologie du totalitarisme » J Lifton

« Compte-rendu du livre du Dr Robert Jay Lifton. La réforme de la pensée et la psychologie du totalitarisme. Après avoir résumé l’analyse des huit points qu’il a retenus, nous nous demanderons avec l’auteur dans quelle mesure les Organisations Sectaires et la Science, participent, comme bien d’autres « nouvelles religions », d’une même tendance à s’ériger en croyances absolues et totalitaires.
Dans son ouvrage, le Dr Lifton a dégagé huit thèmes ou critères principaux permettant de déceler, d’évaluer le « totalitarisme idéologique » et sa mise en oeuvre dans des groupes, des institutions, et autres. »

« 1. Le contrôle du milieu
… C’est une évidence, mais ce contrôle est plus ou moins visible : depuis l’enfermement physique – la prison – en passant par « l’Université révolutionnaire » jusqu’à, parfois, un pays entier. Ce contrôle est essentiellement celui de la communication, non seulement de chaque individu avec l’extérieur, mais aussi avec lui-même. George Orwell, en bon Occidental, imaginait le contrôle au moyen d’un appareil – un téléviseur permanent, à double sens, chacun étant enregistré en même temps qu’il recevait les émissions. Les Chinois, eux, se sont servis d’instruments humains. … »

« 5. La « Science sacrée »
Le milieu totalitaire maintient une aura sacrée autour de son dogme de base, présenté comme la vision morale ultime pour ordonner l’existence humaine. Il est interdit (ou impossible) de le mettre en question et il implique de révérer les auteurs de cette Parole et ses détenteurs actuels. Bien que cette « Science sacrée » soit du domaine de la révélation, elle transcendante (elle est supérieure) les règles ordinaires de la logique, le milieu totalitaire met une insistance exagérée à affirmer sa logique sans faille, sa précision « scientifique » absolue. Oser la critiquer, ou, pire, avoir des idées différentes, même non-dites, devient non seulement immoral et irrespectueux, mais « antiscientifique ». On exploite ici la révérence qui entoure tout ce qui est « scientifique » (Surtout de nos jours, avec les techniques d’imageries de pointe et les financements alloués aux recherches en faveur des disciplines qui cautionnent le dogme scientiste contemporain).
Le postulat, ici, n’est pas tellement que l’homme puisse être Dieu, mais que les idées de l’homme puissent être Dieu – qu’il y a une science absolue des idées (et donc de l’homme) – qu’elle peut être combinée avec un corps également absolu de principes moraux – la doctrine qui en résulte devant être vraie pour tous les hommes en tous les temps. »
Publié ici :
http://www.psy-luxeuil.fr/article-huit-criteres-pour-evaluer-le-totalitarisme-ideologique-124816922.html

Publicités